Mathias Sorgho : L’espoir de tout un peuple

Mathias Sorgho : L’espoir de tout un peuple

Martin-SAWADOGO

Vainqueur du tour du Togo (2016), double vainqueur du tour du Bénin (2015 et 2016), Mathias Sorgho peine néanmoins à étendre son hégémonie sur la grande boucle nationale. Mais cette année semble être la sienne. “La victoire de Mathias aujourd’hui ne me surprend pas. Elle est due à un effort personnel mais il faut ajouter qu’il a couru intelligemment” a glissé Alasane D. Ouangraoua. Le cycliste burkinabè vient de rentrer fraichement de Rennes en France et dans le club de l’US Vern où il a bénéficié d’un stage de trois mois qui l’a permis de s’aguerrir davantage et d’acquérir une explosivité. Et il se découvre aujourd’hui un autre talent qui est celui de sprinter quand sa qualité de rouleur n’est plus aujourd’hui à démontrer. Mais très humble, Sorgho éviter de tirer la couverture à lui. “C’est un travail d’équipe qui a porté fruit à la fin. A 15 km de l’arrivée, j’ai demandé l’aide de Harouna Ilboudo, le 3e à l’arrivée pour que nous attaquions car dans l’échappée, il y avait certes des burkinabè mais on n’avait pas de sprinter pour finir le travail. Il n’a pas rechigné à m’accompagner. Les étapes à venir seront maintenant difficiles car tout le monde va se liguer contre nous. Mais nous n’allons pas nous laisser faire” a glissé celui qui porte sur ses épaules l’espoir de tout un peuple. “J’adore ce challenge car je me suis préparé psychologiquement à me retrouver dans une telle situation. J’étais bien concentré sur la course et par chance nous avons bien travaillé pour enlever ce maillot. Je demande à la population de toujours sortir massivement pour nous encourager” a lancé Mathias Sorgho. Le directeur technique national, Martin Sawadogo est encore plus admiratif de son poulain. “Sorgho est un coureur capable de supporter les charges des étapes à venir. Les premières étapes sont généralement des étapes de contrôle et il a su saisir l’opportunité pour y aller. Je connais ses capacités et avec l’aide de ses coéquipiers, je demeure positif quant à la suite de la compétition” a martelé Martin Sawadogo.

 

B Ilboudo

website

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*