29e tour du Faso, 6e étape : Les Etalons reviennent du diable vauvert

29e tour du Faso, 6e étape : Les Etalons reviennent du diable vauvert

La stratégie mise en place par les Etalons a fini par emporter Solomon Zemenfes qui a rendu son maillot jaune à Harouna Ilboudo au terme de la 6e étape du tour cycliste du Faso courue entre Pâ et Bobo-Dioulasso.

Consigne d'avant course

Alors qu’il ne reste plus que quatre étapes à disputer, les Etalons viennent de réussir un gros coup en dépossédant l’Erythrée de sa précieuse tunique. Certes, un des coéquipiers de Solomon Zemenfes en l’occurrence Dawit Haïle à remporter l’étape à Bobo-Dioulasso après une course de 3h16mn50s soit une moyenne de 40,846km/h, mais l’information majeure est la perte du maillot jaune par les hommes d’Asmara. Pourtant au départ de l’étape, c’est un maillot jaune plus que serein qui s’est présenté sur la ligne. Affichant une bonne mine et acceptant volontiers de poser avec les supporters. Mais cette mine va vite se renfrogner dans le peloton. Car sous l’impulsion du français Médéric Clain auteur de l’échappée, il ne verra plus la poussière de Harouna Ilboudo qui a attrapé la bonne roue pour prendre la poudre d’escampette. Alors que Zemenfes avait dans son viseur Seydou Bamogo, 2e au classement général au temps, c’est un troisième larron qui viendra lui tailler des croupières prouvant ainsi les caprices et la versatilité du maillot jaune qui a encore cette faculté à changer de main comme si l’endosser était porté une chape de plomb. L’étape Pâ-Bobo-Dioulasso qui a réussi bien aux Burkinabè, vient encore de leur fournir un maillot. Et pas n’importe lequel. Harouna Ilboudo qui possède à présent une seconde d’avance sur son poursuivant est le nouveau leader du classement général au temps et détenteur de la tunique jaune. Solomon Zemenfes, le coureur déchu se console en gardant son maillot vert aux points et celui du meilleur jeune. L’algérien Nassim Saïdi conserve lui, jalousement, son maillot des sprints intermédiaires. Pour avoir tiré à lui tout seul l’échappée sur plus de 30 km, Médéric Clain hérite du maillot de la Combativité et du maillot de l’équité. Celui du Fair-play est revenu au tricolore Vincent Graczyk. Pour la 7e étape, le peloton aura pour plat de résistance, le parcours Bobo-Dioulasso-Banfora longue de 84,5km soit la plus courte de l’épreuve. Les Erythréens et les Français qui ont le maillot jaune en ligne de mire chercheront certainement à l’attaquer pour voir jusqu’où ira sa résilience.

Service presse du Tour du Faso

website

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*