29e tour cycliste international du Faso, 9ème étape : Ilboudo conserve son maillot pour une seconde

29e tour cycliste international du Faso, 9ème étape  : Ilboudo conserve son maillot pour une seconde

La 9ème étape du tour cycliste international du Faso courue entre Dedougou et Koudougou et longue de 131km a été de nouveau remporté par l’érythréen Solomon Zemenfes. Harouna Ilboudo garde encore sa tunique jaune mais sa marge de manœuvre s’est encore raidit.

 

Quand le français Vincent Graczyk a passé la ligne du premier point chaud avant le maillot jaune, Harouna Ilboudo, tous les Étalons ont retenu leur souffle. Mais le mérite revient au leader du classement général au temps d’avoir pu compter sur ses propres efforts pour venir derrière son poursuivant immédiat au point chaud de Tcheriba. Ce qui lui a permis de garder son maillot pour une petite seconde. Il fallait donc empêcher Graczyk de marquer d’autres points sous peine de lui remettre la précieuse tunique. Les coureurs burkinabé vont alors resserrer les rangs et faire front commun pour protéger Ilboudo. Ils laissent Haile Dawit qui ne les perturbe pas aller chercher les points chauds de Bissanderou et de Tenado avant d’annuler l’échappée pour une entrée groupée à Koudougou. A ce jeu, c’est encore Solomon Zemenfes qui s’impose après un sprint devant Nassim Saidi dans la lutte pour le maillot vert. Il a bouclé la distance avec un temps de 3h15mn04s soit une vitesse moyenne de 40,292km/h. L’algérien garde le maillot vert et la tunique jaune des sprints intermédiaires. Zemenfes qui rêve encore du maillot aux points se contente pour l’instant de la tunique du meilleur jeune. Pour cette étape, le maillot de la combativité est revenu au français Médéric Clain qui a abattu un travail colossal pour positionner son coéquipier Graczyk. Pour la dernière étape qui doit amener le peloton de Korsimoro à Ouagadougou, il y aura un match dans le match entre les burkinabé et les français d’une part pour lutte pour le maillot jaune et entre érythréens et algériens pour la conquête du maillot vert d’autre part. Si tout cela sera observé et décortiqué par les amoureux de la petite reine, les burkinabé savent qu’ils n’ont plus intérêt à accorder la moindre seconde de bonification au français sous peine de dire adieu à la précieuse tunique au cours de cette ultime étape.

IMG_8610

Service presse du Tour du Faso

website

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*