Tour du Faso 2018/ 2e étape : Mathias Sorgho se vêt le jaune

Tour du Faso 2018/ 2e  étape : Mathias Sorgho se vêt le  jaune

Mathias Sorgho de l’équipe nationale du Burkina Faso a détrôné Florian Smits de de Global cycling team de la Hollande à l’arrivée de la deuxième étape du Tour du Faso 2018. L’étape Manga-Bolgatanga, au Ghana, a été remportée par Daouda Ouédraogo de l’équipe régionale de l’Ouest.

Avant le départ, certains coureurs font recours au médecin pour quelques «réparations».

Avant le départ, certains coureurs font recours au médecin pour quelques «réparations».

Mathias Sorgho a récupéré le maillot jaune à la deuxième étape, Manga-Bolgatanga des épaules du néerlandais Florian Smits. Remis à Seydou Bamogo à l’arrivée, le maillot le plus convoité lui a été retiré après des calculs pour le sociétaire de l’AS Bessel. Cette étape a été bénéfique pour les burkinabè. C’est à eux qu’est revenu de droit tous les maillots les plus convoités à l’issu du classement général ce samedi 27 octobre 2018. Hormis le maillot jaune, Mathias Sorgho s’est habillé également du maillot vert du classement général au point. Le maillot du vainqueur d’étape a été raflé par Daouda Ouédraogo de l’équipe régionale de l’Ouest, et Seydou Bamogo, s’est vêtu finalement du maillot des Points chaud. Ce dernier a été le principal animateur de la course tout au long des 155km à parcourir. A la tête d’une échappée de trois coureurs, il a gagné à lui seul tous les 3 sprints intermédiaires qui ont jalonné le parcours. A Nobéré, comme à Pô et à Navrongo (Ghana), il a été suivit respectivement par l’ivoirien, Souleymane Traoré et Salifou Yerbanga de l’équipe régionale du Centre du Burkina Faso. L’écart entre eux et le peloton était à plus de 6 minutes à l’entrée de Dakola. Seydou Bamogo et ses camarades fuyards n’ont été rattrapés qu’à l’entrée de Bolgatanga. Malgré cette jonction, ils vont tenir bon pour figurer dans le groupe du vainqueur d’étape Daouda Ouédraogo. C’est en sprint que ce dernier est rentré en tête en 3heures, 51minutes 9secondes des soit une vitesse moyenne de 40,233km/h. C’est le béninois, Alexandre Zinsou qui a encore été décerné du maillot de la lanterne rouge. La troisième étape, long de 90km sera disputé entre Bolgatanga (Ghana) et Pô.  Ce circuit comporte un critérium de 4,8km à parcourir 6 fois à Bolgatanga avant de prendre la direction pour Pô. 2 points chauds seront au rendez-vous. C’est au 5e passage du critérium, et la frontière Ghana-Burkina.

Au départ de la 2e étape tout le peloton était là au grand complet.

Au départ de la 2e étape tout le peloton était là au grand complet.

Bamogo a montré de très bonnes dispositions en raflant les points chauds

Bamogo a montré de très bonnes dispositions en raflant les points chauds

Pour la première fois le Tour du faso s’est rendu au Ghana. L’accueil a été très bon. Et le ministre des sports a remis un certificat au ministre de la région du nord en signe de reconnaissance.

Pour la première fois le Tour du faso s’est rendu au Ghana. L’accueil a été très bon. Et le ministre des sports a remis un certificat au ministre de la région du nord en signe de reconnaissance.

Le président du CNO et le ministre échangent en attendant l’arrivée du peloton.

Le président du CNO et le ministre échangent en attendant l’arrivée du peloton.

Au départ de la cours l’Allemand n’avait pas bonne mine. Savait-il que sa tunique lui sera enlevée à Bolgatenga ?

Au départ de la cours l’Allemand n’avait pas bonne mine. Savait-il que sa tunique lui sera enlevée à Bolgatenga ?

Les écarts ont été si importants que certains ont été condamnés à l’abandon.

Les écarts ont été si importants que certains ont été condamnés à l’abandon.

A l’arrivée, c’est le Burkinabè Ouédraogo qui va se montrer le plus fort.

A l’arrivée, c’est le Burkinabè Ouédraogo qui va se montrer le plus fort.

P. Achille

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*