Conférence de presse du Tour du Faso 2018 : Déclaration liminaire du Président du Comité national d’organisation

Conférence de presse du Tour du Faso 2018 : Déclaration liminaire du Président du Comité national d’organisation

Qu’il me soit permis avant toute choses de vous traduire ma reconnaissance pour votre présence ici, pour être témoin de cette 2e conférence de presse du Tour du Faso 2018 signe de votre soutien et de votre accompagnement pour le cyclisme.

Singulièrement je tiens à rendre un vibrant hommage à l’ensemble de la presse nationale pour son engagement pour le rayonnement de la petite reine au Burkina Faso. Mille fois merci !

De même, je suis admiratif devant l’acharnement,  le dévouement de nos partenaires financiers, les annonceurs, les sponsors, bref les bras séculiers du Tour du Faso sans lesquels il n’y aura pas d’épreuve. En ma qualité de président du Comité d’organisation du Tour du Faso, je puis vous dire combien l’épreuve a besoin de vous. Merci pour votre fidélité. Merci car pour cette édition encore les partenaires et sponsors du Tour du Faso ont cassé leur tirelire pour faire vivre cette épreuve qui fait tant notre fierté. Je voudrai citer nommément la LONAB dont la participation exceptionnelle à cette édition vaut son pesant d’or.

Je m’en voudrai de ne pas souligner d’un gros trait l’intervention du gouvernement du Burkina  qui est le premier garant du Tour du Faso. Il est clair que si l’Etat burkinabè, à travers l’action et l’accompagnent du ministère des Sports et des loisirs n’avait pas perçu l’intérêt de cette épreuve pour y consacré d’énormes sacrifices, la compétition serait un lointain souvenir aujourd’hui. Mais le Tour du Faso ne mourra jamais car il a un allié de taille, le gouvernement.

Président du Comité national d’organisation

Président du Comité national d’organisation

Madame, Monsieur

Honorables invités

Le peloton, dans quelques jours va s’ébranler. Du haut de cette tribune, je lance un vibrant appel aux officiels, aux populations des villes et villages visités à réserver un accueillant chaleureux à ces forçats de la route pour une édition de référence.  Le spectacle s’annonce de grande facture tant les équipes annoncées sont d’un grand niveau. Mon souhait est que le Tour Faso soit propre. J’attends aussi que les organisateurs se surpassent pour offrir une édition mémorable.

Je ne saurai terminer sans dire un grand merci au ministère de tutelle pour son implication personnelle à la réussite de l’épreuve.

Vive le Tour du Faso !

Vive le cyclisme !

Vive le Burkina Faso !

Je vous remercie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*