Cérémonie de présentation des équipes : Discours du commandant Yasnémanégré Sawadogo, président du Comité national d’organisation du Tour du Faso 2018

Cérémonie de présentation des équipes : Discours du commandant Yasnémanégré Sawadogo, président du Comité national d’organisation du Tour du Faso 2018
Commandant Yasnémanégré Sawadogo, président du Comité national d’organisation du Tour du Faso 2018

Commandant Yasnémanégré Sawadogo, président du Comité national d’organisation du Tour du Faso 2018

Le Burkina Faso est une fois honoré d’accueillir les acteurs majeurs du cyclisme du continent et d’ailleurs à l’occasion de la 31e édition du Tour du Faso. A l’ensemble de visiteurs, je souhaite la bienvenue sur la terre libre du Burkina Faso.

Le Tour du Faso a pu relever le défi de se tenir chaque année sans interruption depuis maintenant 31 ans, mise à part l’édition 2013 pour cause d’Ebola grâce aux efforts de vous les invités.

Le secret de la longévité de notre épreuve aussi tient d’un engagement solide et à chaque fois renouvelé de l’Etat Burkinabè. Je m’en voudrai de ne pas traduire toute notre gratuité à SEM Roch Marc Christian Kaboré, présidenty du Faso pour son engagement exceptionnel au côté de notre discipline. Comment ne pas se sentir pousser des ailes quand à l’étape finale du Tour du Faso passé, le chef de l’Etat lui-même nous a honoré de sa présence ?

Monsieur le ministre  des sports et des loisirs, acceptez d’être notre avocat, notre porte parole en transmettant la satisfaction du monde de la petite reine à l’ensemble du gouvernement burkinabè. Monsieur le ministre, le cyclisme apprécie à sa juste valeur les efforts consentis par votre département en sa faveur. Le Tour du Faso repose sur les épaules de l’Etat. Partant, nous pouvons l’affirmer, l’épreuve va encore grandir pour gagner encore d’année en année en crédit et en notoriété.

Le Comité national d’organisation que je préside fait des mains et des pieds pour ne pas trahir la réputation de bon organisateur d’événement qui sied si bien à notre pays, le Burkina Faso. Aussi, j’en appelle à l’engagement de tous pour que le Tour du Faso 2018 occupe une place dans les annales de notre pays.

Avant de terminer mon propos, je tiens à souligner mon admiration et ma satisfaction vis-à-vis des sponsors et partenaires financiers qui ont accepté d’accompagner le Tour du Faso. Je m’en voudrai de ne pas délivrer un satisfécit au sponsor officiel du Tour du Faso, la LONAB qui est allé au-delà de nos attentes. Nous le savons tous. Il n’y a pas de course sans sponsors. La caravane du Tour 2018 va partir, c’est certain.  Soyez-en fiers. C’est grâce à vous.

Permettez-moi de faire une mention spéciale au régisseur du Tour, Mr Francis Ducreux qui a su encore trouver les mots justes pour appâter les partenaires.

A toute l’équipe du Comité d’organisation qui a travaillé jour et nuit pour mettre sur les roues ce présent Tour du Faso, j’affirme mon admiration et surtout mes attentes pour un effort soutenu et contenu. Le Tour du Faso 2018 se tient dans un contexte sécuritaire particulier. J’exhorte l’ensemble de la caravane au respect strict des consignes de la commission sécurité pour une édition réussie.

M’adressant au peloton, J’attends surtout qu’il nous gratifie d’une belle course, une course propre dans un esprit sportif au sens noble du terme.

Je formule des vœux de succès à la 31e édition du Tour du Faso.

Vive le Tour du Faso !

Vive le Burkina !

Je vous remercie !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*