DR SERE, PRESIDENT DE LA COMMISSION SANTE DU TOUR DU FASO 2018 : « Pour le moment, Le contrôle antidopage se passe très bien »

DR SERE, PRESIDENT DE LA COMMISSION SANTE DU TOUR DU FASO 2018 : « Pour le moment, Le contrôle antidopage se passe très bien »

La commission santé est l’un des maillons essentiels à la bonne marche du Tour cycliste international du Faso. Si elle n’intervient pas souvent a priori, a posteriori son rôle est déterminant surtout en cas d’incidents. Le président de la commission, Dr Ibrahim Séré fait le point à mi-parcours.

Depuis le début du Tour cycliste international du Faso, la commission santé est très visible dans la caravane avec son macaron rouge immaculé. Placée sous les ordres du docteur Ibrahim Séré, directeur de la médecine du sport, cette commission s’occupe principalement de la santé des coureurs, mais aussi de l’ensemble des membres de la caravane.

Après 5 jours de compétition et 5 étapes parcourues, la commission a enregistré à la date du mardi 30 octobre, soit à mi-parcours, un total de 17 chutes dont deux graves qui ont conduit les cyclistes à abandonner. Il s’agit notamment du Burkinabè Salfo Bikienga. « En ce qui concerne Salfo Bikienga, il s’agit d’un traumatisme bucco-dentaire. Il a été tout de suite pris en charge et ne présente pas pour le moment des signes de gravité. Tout se passe bien en ce qui concerne les traitements », explique Dr Ibrahim Séré.

Mais les cas de traumatisme dus aux chutes ne sont pas les seuls cas de consultation depuis le début du Tour du Faso. Il y a également eu des tableaux de paludisme, notamment des céphalées, de la fièvre avec des vomissements qui ont été traités par les membres de la commission. « Ces deux derniers jours, notamment la journée du 30 octobre a été marquée par des tableaux de gastroentérique avec des vomissements et des notions de diarrhée. On a enregistré à peu près une vingtaine de cyclistes et des personnes des commissions. Il s’agit probablement d’une notion d’intoxication alimentaire », confie-t-il. Par aileurs, le président de la commission santé a indiqué que son équipe allait rechercher les origines et attirer l’attention de ceux qui s’occupent de la restauration.

Pour ce qui concerne le volet contrôle antidopage, Dr Ibrahim Séré a indiqué que rien n’est à signaler jusqu’à présent : « Le contrôle antidopage se passe très bien. C’est une satisfaction pour la commission dont je suis le président ». Pourtant, ce ne sont pas les contrôles qui ont manqué puisque, à l’en croire, au moins 4 coureurs sont contrôlés chaque jour. Il y a d’abord le vainqueur de l’étape du jour et le premier au classement général. Ensuite des numéros sont tirés au sort et c’est le hasard qui désigne les autres coureurs à contrôler.

En attendant, la fin de la compétition le 4 novembre prochain, la commission installe son camp pour les contrôle anti dopage à quelques mètres de l’arrivée de chaque étape pour s’assurer que le fair-play règne en maitre sur le Tour et surtout que tous les cyclistes sont clean.

Dir com Tour du Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*