4e étape du Tour du Faso : Une adhésion de plus en plus massive

4e étape du Tour du Faso : Une adhésion de plus en plus massive

S12_4318 S12_4334 S12_4335 S12_4362 S12_4378 S12_4385 S12_4387 S12_4390 S12_4398 S12_4399 S12_4401 S12_4403 S12_4413 S12_4417 S12_4430 S12_4433 S12_4437

Le fait marquant de la 4e étape courue ce matin entre Bitou et Koupèla reste l’accueil populaire réservé par les populations à la caravane. Tôt ce matin à Bitou, au départ il fallait s’aider des coudes pour être aux premières loges. Muni de téléphone portable, chacun voulait immortaliser des moments magiques de cette épreuve. Et c’est l’instant où le privilège est donné d’être le plus proche possible des coureurs, de s’inviter dans leur intimité. La tête d’affiche des photographes d’un matin est Mathias Sorgho. Natif de la région et victorieux à la 2e étape sur la terre de ses aïeux, il a vu son capitale sympathie grimpé en flèche.

Le maillot jaune du Rwandais, Moise Mugishira est lui aussi au centre de curiosité. Sa petite taille suscite même des commentaires, certains voulant savoir comment avec une constitution physique relative désavantageux, il parvient à damer le pion à tous.

Alors que le site du départ grouillait du monde, à 9h tapante, le président du jury, le Français Max Michaud décide de mettre fin à ces bons moments et de lancer la course.

Ils sont 82 au départ, soit 5 abandons enregistrés depuis le début de la course. Ils mettent le cap sur Koupèla soit une distance de 101,8km à parcourir. Au regard de la distance assez faible, il fallait s’attendre à ce qui le peloton roule au kérosène. La vitesse moyenne de 46,638km/h enregistrée en est l’illustration parfaite. C’est la meilleure moyenne depuis le départ de l’épreuve. Mais le plus illustratif est que le peloton est arrivé groupé, les quelques traînards n’ont pris qu’une petite dizaine de minutes de retard.

Le peloton a regardé partir 3 fuyards, le Néerlandais, Van Loon Nol, deux Burkinabè, Arnaud Guiguemdé et Souleymane Koné. Les trois vont se partager les 3 points chauds chacun passant premier à son tour. Mais les fuyards seront « bouffés » dans les 10 derniers km.

Et c’est au terme d’un sprint massif que l’Allemand Anton Benedix a bandé le plus les muscles pour coiffer tous les autres à l’arrivée. Il est suivi de près par deux Belges, Timmy De Boes et Pieter Buyle. Le premier des Burkinabè, le capitaine des Etalons, Aziz Nikiéma n’est arrivé qu’à la 4e place.

Ce verdict reste profitable à le Rwandais Moise Mugisha qui conserve jalousement sa tunique jaune. Les meilleurs Burkinabè classés sont Mathias Sorgho, 11e et Bachirou Nikiema 12e tous à 51 secondes du maillot jaune.

Grâce à sa victoire du jour, le vainqueur Anton Benedix s’empare du maillot vert du classement aux points.

La course entame sa 5e étape demain. Elle se court entre Boussé et Ouahigouya soit une distance longue de 135, 5 km.

S12_4520 S12_4516 S12_4514 S12_4510 S12_4506 S12_4500 S12_4492 S12_4491 S12_4486 S12_4471 S12_4455 S12_4451 S12_4447 S12_4443

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*