6e étape Ouagadougou-Koudougou : Une moyenne hallucinante

6e étape Ouagadougou-Koudougou : Une moyenne hallucinante

F7 F4 F2 F1 F F8 F9 F10

Le peloton a réalisé une vitesse moyenne record proche de celle européenne. 47,803km/h sur nos routes, c’est une performance qui mérite une fière chandelle. Il est vrai que la distance est favorable à une forte vitesse. 118, 3km, c’est le temps d’échauffement des muscles. Mais on est en Afrique, le niveau de la course et les moyennes habituelles ne nous préparent à ce type de course de TGV.

80 coureurs ont pris le départ de la place de Nation à Ouagadougou. Les cyclistes Burkinabè conscients de leur incapacité à s’imposer tant il y a de grands finisseurs sur cette épreuve, décident de prendre les choses en main et de partir dans de bonnes échappées. C’est ainsi qu’à défaut de semer les autres, à Kokologo, Aziz Nikiéma suivis de Bachirou puis du Rwandais Samuel Mugisha se partagent dans l’ordre des points chauds. Au 2e sprint intermédiaire, Vieira Jorge Helder ; Aziz Nikiéma et Anton Benedix de l’Allemagne sont les plus rapides. A Sourgou, Aziz Nikiema, toujours dans les bons coups passe le premier la ligne suivi de Vieira Jorge Helder  et de Bachirou Nikiéma. L’ordre du dernier point chaud est souvent indicatif de la forme et des intentions des coureurs. De ce fait, on espérait une victoire d’étape du Burkina.

Surtout qu’au km 60 une bonne échappée se réalise contenant les ténors du Burkina, Aziz Nikiéma, Mathias Sorgho, Bachirou Nikiéma, Paul Daumont, Sorgho Mathias partent avec Kesteloot Joreon de la Belgique, le vainqueur de la 5e étape, Anton Benedix, le vainqueur de la 4e étape ; Manzouri Hamza d’Algérie, Tuto Cruz (Angola), Van Der Wal Luuk de la Hollande, Helder Jorgen de l’Angola et Peter Merx de la Hollande. Manifestement l’échappée est partie avec les ténors. Evidemment qu’elle ne peut pas ne pas aboutir. Et vu que les épouvantails du Burkina étaient tous là, on imaginait une fin heureuse pour les Etalons à Koudougou. Mais au km 5, Merx Peter prend le risque de tester ses compagnons de l’échappée. Il place une accélération. Personne ne réagit. Il file ainsi vers la victoire en solitaire. Dans son dos, Aziz Nikiéma coiffe les autres et se classe 2e. En 3e position, arrive l’Algérien, Mansouri Hamza.

Cette course n’impacte pas outre mesure le classement final. Le Rwandais Mugisha Moise est toujours maillot jaune même si le premier des Burkina Bachirou Nikiema est parvenu à enlever une petite seconde et n’est plus qu’à 39 de leader de la course. Bachirou Nikiéma conserve son maillot vert aux points, le 2e enjeu majeur de la course.

La course amorce sa 7e étape demain de Dédougou à Bobo-Dioulasso sur 182,5km soit sa plus longue distance. Les Etalons vont jouer le tout pour le tout sur cette étape qui leur semble favorable.

F21 F20 F19 F18 F16 F15 F14 F13 F12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*