8e étape du Tour du Faso : L’Algérie glane sa première victoire

8e étape du Tour du Faso : L’Algérie glane sa première victoire

S12_5563

Annoncée comme l’épouvantail de cette 32e édition, l’Algérie qui a aligné une équipe continentale dans cette course à tarder à confirmer tout le bien que l’on pensait d’elle. Très sagement, les Fennecs d’Algérie ont subi la course jusqu’à la 8e étape. Rien à se mettre sous la dent. Dans le classement général au temps qui sanctionne le maillot jaune, le premier Algérien, Mohamed Bouzidi ne pointe le nez qu’à la 18e place à plus de 4mn du jaune.

Mais à Sindou, au terme de la 8e étape, Hamza Mansouri signe la première victoire des Fennecs en concluant de sa manière une échappée en compagnie de trois Rwandais, Seth Hakizimana, Jean Claude Uwizélye et de Samuel Mugisha  et du Burkinabè, Souleymane Koné. C’est à Toussianat, à l’issue du 2e point chaud que le projet de fuite est né. Les 5 fuyards parviennent à creuser un écart 1mn25 seconde. On comprend l’arrivée des points chauds de Toussiana (dans l’ordre : Souleymane Koné, Seth Hakizimana du Rawanda et Hamza Mansouri de l’Algérie) et de Banfora (dans l’ordre : Souleymane Koné, Seth Hakizimana du Rawanda et Samuel Mugisha) tous composant l’échappée. Seul le premier sprint intermédiaire présente une toute autre configuration avec dans l’ordre l’Algérien, Ismain Lalloushi Samuel Mugisha du Rawanda et Moucaïla Rawrndé du Burkina.

Il est à noter une activité intense des Etalons sur cette étape. Souleymane Koné, un natif de Banfora, dernière ville traversée par l’étape avant l’arrivée voulait reproduire le numéro de Mathias Sorgho à Tenkodogo, remportant la victoire d’étape chez lui. Mais à force de se battre pour les points chauds, il vidé son énergie et n’a pu faire mieux que se classer 4e à Sindou.

Un autre Burkinabè, Bachirou Nikièma est arrivé 6e renforçant ainsi son maillot vert aux points.

Le maillot jaune du leader de la course reste la propriété de l’Angolais, Antonio Dario.

La 8e étape a enrégistré une vitesse moyenne de 45,617km /h. Le peloton au départ ne comptait que 77 coureurs soit un total d’abandons de 11.

La 9e étape va conduire le peloton de Bobo-Dioulasso à Diébougou, elle est longue de 133,3km.

S12_5557 S12_5549 S12_5547 S12_5536 S12_5524 S12_5510

S12_5595 S12_5592 S12_5589 S12_5587 S12_5585 S12_5582 S12_5580 S12_5576 S12_5574 S12_5571 S12_5570 S12_5569 S12_5567

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*