Etape reine du 32e Tour du Faso : Les Burkinabè font le show à Ouagadougou devant le chef de l’Etat

Etape reine du 32e Tour du Faso : Les Burkinabè font le show à Ouagadougou devant le chef de l’Etat

Le Tour du Faso 2019 a livré sa copie définitive. La 10e étape longue de 100,6km a pris le départ à Kombissiri pour Ouagadougou avec, à terme un circuit. En quittant Kombissiri, tous savaient que le maillot jaune n’allait pas changer d’épaules. La dernière a rarement été décisive en cyclisme. Mario Manuel pouvait donc sortir son costume de fête car il allait être célébré champion de la 32e édition du Tour du Faso. L’enjeu se trouvait ailleurs. Gagner l’étape reine efface le goût d’échec dans une épreuve cycliste. Qui plus est devant le chef de l’Etat. En plus, les Etalons cyclistes en mal dans leur compétition se devaient de montrer qu’ils se révoltaient à travers en réalisant deux victoires de suite. Mieux, ce résultat fait d’eux les seuls à avoir réussi 3 victoires d’étapes sur un Tour très discutée.

Le peloton prend la distance entre Kombissiri et Ouagadougou pour le temps de l’échauffement. Il évolue groupé. Mais dès son entrée dans le circuit final, les choses s’accélèrent. Les coureurs burkinabè affichent leur grand appétit. Au premier sprint intermédiaire, Le Rwandais, Seth Hakizmana passe le premier la ligne suivi de deux Burkinabè, Salifou Yerbanga et Arouna Ilboudo. Le 2e point chaud est encore remporté par un Rwandais, Jean-Claude Uwizeye et de deux Burkinabè, Bachirou Nikiéma et Souleymane Koné. Au 3e sprint intermédiaire, Sabastien Beyer de l’Allemagne, le Burkinabè Monéan Bassirou et le Rwandais Moise Mugisha sont, dans l’ordre les trois gagnants.

En fait, la foule des grands jours a donné des ailes aux Etalons. Par deux fois, les Rwandais, Moise Mugisha et Seth Hakizimana ont voulu filer sous le nez et la barbe du peloton. Mais à chaque fois, le public incitait le peloton et singulièrement les coureurs burkinabè à donner de la réplique. Et les tentatives de fuites étaient, à chaque fois réduites au néant.

Et donc, il fallait s’attendre à un sprint massif pour un dénouement final. Rien n’augurait une victoire du Burkina. Surtout pas celle de Bachirou Nikiéma qui avait gagné celle de la veille. De ce fait, il devait être surveillé de près. En plus, il n’était pas évident qu’il ait pu se remettre de sa débauche d’énergie, la veille. Mais le 12e homme était dans la rue. Et le présence du chef d’Etat dans les tribunes était un motif supplémentaire qui ont donné des ailes au porteur de maillot vert pour aller arracher une 2e victoire d’étape consécutive. Autant dire qu’il consolide son maillot vert qui est le 2e enjeu majeur d’une course cycliste.

Toutefois, l’histoire retiendra que le Chef de l’Etat a enfilé le maillot jaune de la victoire finale au Rwandais, Mario Manuel.

Le Tour du faso 2019 s’achève ainsi. Rendez-vous est pris pour le Tour suivant.

WhatsApp-Image-2019-11-04-at-08.49.44 WhatsApp-Image-2019-11-04-at-08.49.44-(1) WhatsApp-Image-2019-11-04-at-08.49.43 WhatsApp-Image-2019-11-04-at-08.49.42 WhatsApp-Image-2019-11-04-at-08.49.42-(1) WhatsApp-Image-2019-11-04-at-08.49.41---copie WhatsApp-Image-2019-11-04-at-08.49.40-(3) WhatsApp-Image-2019-11-04-at-08.49.40-(2) WhatsApp-Image-2019-11-04-at-08.49.40-(1) WhatsApp-Image-2019-11-04-at-08.49.39 WhatsApp-Image-2019-11-04-at-08.49.38 WhatsApp-Image-2019-11-04-at-08.49.36 WhatsApp-Image-2019-11-04-at-08.49.33-(1)---copie WhatsApp-Image-2019-11-04-at-08.49.29---copie WhatsApp-Image-2019-11-04-at-08.49.28 WhatsApp-Image-2019-11-04-at-08.49.27 WhatsApp-Image-2019-11-04-at-08.49.27-(1)---copie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*