« L’espoir est toujours permis » pour Mathias Sorgho après la contre-la-montre

« L’espoir est toujours permis » pour Mathias Sorgho après la contre-la-montre

Les Burkinabè n’ont pas brillé lors de la 6e étape du Tour du Faso Tenkodogo-Zorgho, 33 km pour la course contre la montre le 4 novembre 2021. L’équipe burkinabè occupe la 7e place de cette course remportée par le Maroc. Mais pour Mathias Sorgho, l’espoir demeure.

« On ne parlera pas d’espoir déçu parce qu’on est toujours débout. On est en bonne santé. Vous avez vu depuis Kaya tout ce qui s’est passé. On a la chance que tout le monde est là. Les organismes ont accusé un peu de fatigue. Quand vous regardez, il y a des équipes qui avaient des vélos plus adaptés que d’autres et qui avaient même des prolongateurs. Cela donne un atout par rapport à d’autres », constate Mathias Sorgho de l’équipe nationale du Burkina Faso.

Les vélos utilisés par les coureurs burkinabè n’étaient pas adaptés selon lui. Malgré la 7ème place à la contre-la-montre par équipe, il reste confiant pour l’équipe burkinabè : « Tout est encore jouable. Il nous reste trois étapes. Tant qu’on ne franchi pas la ligne de la dernière étape, l’espoir est toujours permis. C’est vrai qu’on attendait mieux aujourd’hui. Mais on ne va pas se laisser abattre », promet Mathias Sorgho. La 7e étape de la compétition va se disputer entre Koubri et Pô longue de 126 km.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*