7e étape du Tour du Faso 2012 : Rasmané Ouédraogo a un doigt du sacre final !

7e étape du Tour du Faso 2012 : Rasmané Ouédraogo a un doigt du sacre final !

A Orodara, les héros du Tour du Faso 2012 auront déjà bouclé 1926,300km repartis sur 7 étapes. Il ne reste plus que trois étapes de rigueurs, de vigilance et d’endurance à Rasmané Ouédraogo, le leader de la course pour entrer dans l’histoire. En effet, en moins d’un tremblement de terre ou de cataclysme, il devra succéder sur le palmarès des porteurs du maillot du leader à Bangba Hamidou Zidwouenba, le champion 2011. D’ici là, il lui faut batailler ferme car le combat n’est pas encore terminé. A Banfora, avec ses 24h08mn10, de temps mis pour boucler le parcours jusqu’à la 7e étape, Rasmané reste le héros du moment. Toutefois, dans son dos, le Néerlandais, Schreurs distancé de 1mn45s reste une menace.  Et une Belge, Demuyuck Koene est arrivé en premier lieu à Orodara. Il a bouclé les 74,500km en 1h54mn59s, soit une vitesse moyenne de 38, 875km/h.  Sur les 70 coureurs qui ont pris le départ à Ouaga, il n’en reste plus que 61. Ce matin du 25 octobre à Bobo-Dioulasso donc, tous les 61 étaient sur la ligne de départ. Le départ est vif. Mais rapidement les coureurs comprennent par eux-mêmes qu’ils tirent trop fort. Qui plus est, la route est vallonnée. Pas de change pour les mal classés, les leaders prennent la chose en main matinalement. Les dégâts seront énormes à l’arrivée. Trop de traînards. D’ailleurs beaucoup ont préféré ralentir leurs efforts avant même le premier sprint intermédiaires fixé à Tiara au km 33 où passe premier l’Allemand Weinberg, l’Algérien Hadji Boozt Abderhamane.

Dès cet instant, ils seront 14 à faire la course en tête mais ces 14 constituent une vraie sélection de l’édition 2012 du Tour du Faso. Au sprint intermédiaire suivant, à la hauteur du km 44, l’Allemand Weinberg remet ça. Cette fois-ci Aziz Nikiéma, le porteur du maillot des points chauds réagi bien. Il passe ne 2e position. En ce moment, la caravane était déchiquetée en plusieurs morceaux. C’est au pas de charge que les 14 devenus entre temps 13 entrent à Orodara où s’impose, le Belge Demuyuck Koene. Le maillot jaune est solidement fixé sur les épaules de Rasmané Ouédraogo. Par contre pour le maillot vert, les choses semblent un peu plus serrées.  Il n’y a que 11 points entre rasmané et le Belge Schreurs. C’est léger. Dimanche promet !

En attendant, la 8e étape va conduire le peloton vendredi 26 octobre à Pâ. Elle est longue de 128, 700km.  Ce n’est pas une longue étape. Mais on retrouve le plat si affectionné par les Etalons. En plus, la piste est excellente. Pour sûr, il ne faut pas s’attendre à des perturbations importantes.

Le vainqueur de l’étape se désaltère. Il a été puiser dans ses réserves pour s’en sortir.

Le vainqueur de l’étape se désaltère. Il a été puiser dans ses réserves pour s’en sortir.

Rasmané Ouédraogo à l’arrivée à Orodara. Le tour du propriétaire !

Rasmané Ouédraogo à l’arrivée à Orodara. Le tour du propriétaire !

: C’est une maison ambulante à multiples fonction qui accompagne la caravane.

: C’est une maison ambulante à multiples fonction qui accompagne la caravane.

Seul au monde du fait d’une panne mécanique. Il doit se débrouiller tout seul en attendant le dépannage.

Seul au monde du fait d’une panne mécanique. Il doit se débrouiller tout seul en attendant le dépannage.

Rencontre fortuite entre les forçats de la route, le peloton et un groupe de jeune soldat en formation. Chacun a trouvé sa route.

Rencontre fortuite entre les forçats de la route, le peloton et un groupe de jeune soldat en formation. Chacun a trouvé sa route.

La Belgique par l’entremise de Demuyuck Koene a encore  une victoire d’étape.

La Belgique par l’entremise de Demuyuck Koene a encore une victoire d’étape.

L’étape a été très courte mais très active. Pas de repos.

L’étape a été très courte mais très active. Pas de repos.

J NION  

website

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*