Tour du Faso 2012 : Une 5e étape tranquille

Tour du Faso 2012 : Une 5e étape tranquille

Après la 5e étape, l’étape mi-parcours, il y a encore en liste 64 rescapés. Plus que 5 autres étapes et le successeur de Bangba Amidou sera connu et célébré comme cela se doit. Pour tout dire la fatigue ne cesse de gagner les compétiteurs. En plus, cette 5e étape étant valonnée, bien qu’étant courte ce n’était pas le moment de jouer au caw-boy solitaire. C’est seulement à 15 km de l’arrivée que la course s’est brutalement réveillée. Le vainqueur du jour est Belge. C’est à 8h que le peloton a été lâché à Bobo-Dioulasso. Les collines qui jalonnent ce parcours ont toujours été la terreur des Etalons cycliste. Fort de cela, Aziz Nikiéma, porteur du maillot des points chauds et Rasmanée Ouédroago, le leader de la course opte pour le marquage serré. Tout le Burkina était au qui-vive. Le Néerlandais Schreurs était particulièrement surveillé lui qui est le plus menaçant pour les acquis burkinabè. Comme d’habitude, les différents fidèles lieutenants des équipes en lice se mettent devant, les leaders étant gardés au frais en attendant la bataille finale. Entre temps quelques seconds couteaux parviennent à partir et grappillent 1m30s. A 3 km de l’arrivée, les fuyards voient leur avance fondre tel du beurre et sont repris. C’est le sprint massif. Dans cet exercice, le Belge …….Koen Demuynck se montre le plus fort. En 2h05mn51s, il enlève l’étape avec une vitesse moyenne de 40,33km/h. Leander Schreurs prend la 2e place mais Rasmané Ouédraogo ne se laisse pas faire. Il entre dans le trio gagnant. Le classement, c’est le statu quo. Rasmané Ouédroaogo conserve ses 5 maillots (jaune, vert, meilleur jeune, premier des Burkinabè et maillot de l’intégration). Aziz Nikiéma reste aussi porteur du maillot des sprints intermédiaires. Ils ne laissent que le maillot de la combativité à l’Ivoirien, Issiaka Cissé.

Mercredi 24 octobre, on court la 6e étape entre Bobo-Dioulasso et Dédougou. Elle longue de 170 km. Etant autant longue, elle fait peur.

Moment de forte concentration avant le grand saut.

Moment de forte concentration avant le grand saut.

 Abandonné à la traîne de la course, ce coureur du Bénin se demande qui l’a mis dans cette galère.

Abandonné à la traîne de la course, ce coureur du Bénin se demande qui l’a mis dans cette galère.

Arrivé vidé, il ne perd pas le temps pour reprendre des forces.

Arrivé vidé, il ne perd pas le temps pour reprendre des forces.

Le départ de la course le matin de mardi 23 octobre à Bobo-Dioulasso.

Le départ de la course le matin de mardi 23 octobre à Bobo-Dioulasso.

Des moments d’intentes joie dans le camp belge après la victoire d’étape à Banfora.

Des moments d’intentes joie dans le camp belge après la victoire d’étape à Banfora.

Le vice-président de la FBC, Mahasmoudou Sawagogo dit Papa Bakala chargé des équipes nationales passe en revue ses troupes avant le départ.

Le vice-président de la FBC, Mahasmoudou Sawagogo dit Papa Bakala chargé des équipes nationales passe en revue ses troupes avant le départ.

website

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*